11
agences
agréées par
l’UFAAP partout
en FRANCE en savoir plus

RETOUR AUX ARTICLES

LE BLOG UFAAP

Partir au pair sans agence agréée : Flop 3 des expériences manquées

Chaque année, des milliers de jeunes décident de tenter l'aventure au pair et nombre d'entre eux choisissent de ne pas passer par une agence agréée, préférant bien souvent chercher leur famille d'accueil par le biais d'Internet (sites dédiés, groupes Facebook, forums, etc...). Un choix qui malheureusement peut entraîner des conséquences fâcheuses... Passons donc en revue 3 expériences manquées pour comprendre l'intérêt de passer par une agence agréée.

Article publié le mercredi 25 mai 2016


Flop #1 : Quand la réalité ne correspond pas à ce qui a été proposé à l'au pair

"J'ai trouvé une famille sur un site spécialisé, elle correspondait à ce que je recherchais : 2 enfants (parfait, je ne me sentais pas d'en garder plus), situé à Manchester (une grande ville dynamique, encore parfait!) et j'avais même reçu les photos de la maison, très chouette, avec une chambre super avec télé et salle de bain privative. Bref, tout semblait nickel. Puis, je suis arrivée et là, j'ai pu constater que rien ne correspondait : la maison n'avait rien à voir et elle n'était pas à Manchester mais à une heure de là... apparemment la famille a déménagé dernièrement et avait oublié de me mettre au courant... Quant à la chambre, je devais la partager avec les enfants, ils avaient juste installer un rideau pour faire une petite séparation :-/ Mais c'est pas tout ! Ils n'avaient pas que 2 mais 4 enfants ! La mère m'a expliqué qu'ils n'avaient indiqué que 2 enfants, car les 2 autres, plus petits, avaient déjà une nounou, donc que je ne devais pas m'en occuper... Malgré tout ça, j'ai quand même décidé de rester, mais au bout d'un mois, j'ai bien compris que la nounou ne viendrait jamais et 4 enfants, c'était trop pour moi, je suis donc partie..."

Certaines familles, conscientes de ne pas avoir un profil attrayant enjolivent/cachent des éléments aux potentiels candidats au pair et cela est d'autant plus facile avec Internet. En passant par une agence agréée vous vous évitez ce genre de mauvaise surprise : les agences membres de l'UFAAP travaillent avec des agences étrangères agréées et reconnus dans le secteur. Ces partenaires vérifient consciencieusement les profils des familles d'accueil proposées, l'au pair peut donc être assuré que la famille correspondra au profil présenté.

Flop #2 : Quand l'au pair vis la vie de Cendrillon (celle d'avant qu'on lui retrouve son soulier)

"Ça fait déjà 4 mois que je suis au pair et au début, tout fonctionnait comme prévu : m'occuper de Lily (la petite de la famille) le matin et l'envoyer à l'école, puis 1h de ménage quotidien, ensuite j'avais tout mon temps libre jusqu'à la fin de l'après-midi où j'allais reprendre Lily et m'en occupais jusqu'au retour des parents. Ça faisait 25h par semaine. Puis plus les semaines sont passées, plus j'ai eu de choses à faire, mais surtout des tâches qui me semblent abusives : faire la chambre des parents, m'occuper du jardin, nettoyer les toilettes, faire le service quand les amis de la famille viennent, etc... Avec toutes les corvées qui se sont rajoutées à la liste, j'arrive des fois à 45h par semaine, du coup je n'ai plus de temps libre pour découvrir le pays ou même prendre des cours... J'ai tenté d'en parler avec Anne (la host mum) mais elle semble dire qu'il n'y a rien d'abusé et que j'ai déjà de la chance qu'ils m’ait choisi et que je ne devrais pas trop insister sinon ils me mettront à la porte immédiatement..."

Une situation assez courante lorsque famille et au pair ne passent pas par un organisme encadrant. Avec une agence agréée l'au pair a l'assurance d'une part, d'intégrer une famille qui a pleine conscience de ce qui constitue le rôle d'au pair et d'autre part, bénéficie d'un suivi tout au long du séjour, un encadrement ne permettant pas ce genre d'abus. Par ailleurs, l'agence agréée sera en mesure de mettre en place une procédure de replacement si besoin est.

Flop #3 : Quand il faudrait que l'au pair ai le porte-monnaie de Picsou pour s'en sortir

"Actuellement au pair en Angleterre, je suis dans une situation un peu délicate. J'ai une super famille, les enfants sont adorables, à ce niveau là tout va bien, mais en revanche, financièrement c'est très compliqué... La première semaine je n'ai pas été payée, je n'ai pas tout de suite réclamée je ne voulais pas avoir l'air d'être "près de mes sous", donc j'ai attendu, mais la deuxième, je n'ai toujours rien eu, alors j'en ai parlé à la maman qui m'a dit que c'était juste un oubli et qu'elle allait passer à la banque "asap". Troisième semaine toujours rien donc je remets le sujet sur la table et le lendemain, elle me paye... Seulement, elle ne m'a versé que 2 semaines et n'a pas compté l'essence pour les trajets jusqu'à l'école... Je n'ai pas osé le lui faire remarquer. Bref, je ne sais pas quoi faire..."

En passant par une agence agréée l'au pair s'assure d'intégrer une famille ayant les capacités financières pour l'accueillir et bénéficie d'un soutien en cas de non paiement ou de paiement insuffisant. Enfin, l'au pair s'assure également de voir ses avantages respectés.

Retrouvez la liste des agences agréées par l'UFAAP ici.