11
agences
agréées par
l’UFAAP partout
en FRANCE en savoir plus

RETOUR AUX ARTICLES

LE BLOG UFAAP

L’après au Pair : quelques conseils pour dépasser le blues du retour

S’exprimer, partager son expérience avec ses proches, garder le contact, rester positif, avoir des projets.

Article publié le mardi 2 juillet 2019


L’après au Pair : quelques conseils pour dépasser le blues du retour

 

 

En tant qu’au pair, vous avez peut-être dû faire face au coup de blues temporaire généré par votre arrivée dans un nouveau pays. Il a fallu vous adapter à une culture différente de la vôtre, une autre langue, une nouvelle famille. Cela n’a rien d’inhabituel : une période d’adaptation est généralement nécessaire avant de réussir à trouver ses marques. Sachez qu’il est possible, lors de votre retour, de ressentir ce « mal du pays » à nouveau, mais dans le sens inverse. Fréquent chez les personnes revenant d’un séjour à l’étranger plus ou moins long, ce sentiment peut très rapidement être dépassé en adoptant de bonnes pratiques.

 

S’exprimer, partager son expérience avec ses proches


Lors de votre retour, vous retrouverez votre famille, vos amis. Une fois le stress et la fatigue des premiers jours retombés, n’hésitez pas à vous ouvrir à eux : racontez-leur vos anecdotes, parlez-leur des personnes qui vous ont accueilli et des rencontres que vous avez faites pendant votre séjour. Faites découvrir à vos proches les lieux que vous avez visités ou les différences culturelles qui vous ont marqué, expliquez-leur comment vous vous êtes adapté, etc. Il est très important de poser des mots sur l’expérience unique que vous venez de vivre : ressortir vos photos de voyage et converser sur votre séjour vous aidera non seulement à retrouver vos marques avec votre entourage mais aussi à prendre le recul nécessaire pour prendre conscience que cet évènement était une période transitoire dans votre vie.


Garder le contact

 

Sur place, vous avez probablement tissé des liens forts avec votre famille d’accueil, rencontré d’autres jeunes avec qui vous vous êtes noué d’amitié. Rassurez-vous : personne ne vous demande de les oublier ! Skype, WhatsApp, Hangouts, les réseaux sociaux ou bien encore la correspondance par écrit sont des manières de garder contact avec les personnes que vous avez rencontrées lors de votre séjour. Il est tout à fait normal que vous éprouviez un « manque » les premiers temps, qui peut s’apparenter à celui que vous avez ressenti vis-à-vis de vos proches lors de votre arrivée dans votre famille d’accueil. Maintenir les liens s’inscrit dans une dynamique saine et vous permettra une transition en douceur tout en continuant à vous perfectionner dans la langue du pays d’accueil !


Rester positif, avoir des projets

 

« Les voyages forment la jeunesse ». À votre retour, ce dicton prendra certainement tout son sens. Vous avez été capable de sortir de votre zone de confort, d’affronter des situations nouvelles en décidant de partir à l’aventure. Perdre vos repères, en retrouver de nouveaux, vous adapter à une nouvelle culture, une nouvelle langue. Vous sortirez sans nul doute grandi de cette expérience. De nouvelles portes s'ouvrent à vous : c'est le meilleur moment pour positiver et vous fixer de nouveaux objectifs ! Vous perfectionner dans la langue du pays dans lequel vous avez séjourné ou en apprendre une nouvelle, partir vers de nouvelles aventures, vous projeter dans votre avenir professionnel… Il est très important de rester dans une dynamique positive et bienveillante pour ne pas laisser le blues s’installer : une page se tourne, mais d’autres restent à écrire !