10
agences
agréées par
l’UFAAP partout
en FRANCE en savoir plus

RETOUR AUX ARTICLES

LE BLOG UFAAP

Vers la fin des jeunes Français au pair au Royaume-Uni ?

L’accord sur le Brexit signé le 30 décembre 2020 a apporté son lot de mesures touchant divers secteurs de l’économie. Les placements de jeunes français comme Au Pair est un secteur d’activité touché par les mesures protectionnistes signées puisque, depuis la mise en application du Brexit, un visa est nécessaire pour partir au Royaume-Uni.

Article publié le jeudi 3 mars 2022


Depuis plus de 30 années que les placements Au Pair existent au Royaume-Uni, c’est la première fois que la question de la remise d’un visa pour les jeunes candidats européens est envisagée. Malheureusement, le seul visa qui autorise les travailleurs provisoires à entrer au Royaume-Uni est un Visa de travailleur qualifié (Skilled Workers Visa) qui implique un certain nombre de règles qui ne correspondent pas totalement aux spécificités du programme au pair et aux aspirations des candidats désireux de partir par ce biais : c’est-à-dire vivre un échange culturel et non obtenir un travail,  la volonté de partager la vie d’une famille britannique, de s’occuper ponctuellement de leurs enfants, d’apprendre l’anglais et de recevoir, non pas un salaire, mais de l’argent de poche.

Hors le visa concerné (Skilled workers visa) n’est accordé que sur des critères différents : il s’agit d’un emploi pour lequel il est demandé de posséder déjà un bon niveau d’anglais (ce qui n’est pas le cas de la majorité des candidats au programme), occuper un emploi qui ne peut être occupé par une personne sur place, recevoir un salaire (et non de l’argent de poche avec les taxes s’y référant), avoir des qualifications particulières pour le travail (hors avoir effectué des babysitting n’est pas vraiment une qualification professionnelle).

Du côté des familles d’accueil, cela revient à embaucher une personne à plein temps et induit par conséquent des coûts importants (soit environ 5 fois plus important que pour l’accueil d’un au pair).

Une autre solution a été mise en place avec certains pays signataires (comme le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande) dans le cadre d’un accord particulier avec le Royaume-Uni : le YMS (Youth Mobility Service), correspondant à un Visa Vacances Travail. Cette solution ne peut actuellement être appliquée pour les candidats français car la France n’a pas signé cet accord bilatéral.

2022 semble donc s’annoncer comme la seconde année au cours de laquelle les jeunes français ne peuvent prétendre partir comme Jeune Au Pair au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni a, au cours de l’année 2021, refusé l’entrée à des candidats ayant trouvé une famille sans passer par une agence professionnelle (Facebook ou autres) souhaitant rejoindre une famille d’accueil comme Jeune Au Pair. Ils se sont vus bloqués à la douane et repartir en France immédiatement.

L’UFAAP attire l’attention sur le fait que le non-respect des directives légales a des conséquences importantes (préjudices financiers, moraux...) et nous vous invitons à ne contacter qu’une agence agréée UFAAP qui saura orienter les candidats vers une autre destination.

Retrouvez ici la liste des agences agréées : https://www.ufaap.org/fr/organismes-agences-adherents/pour-partir-au-pair/